Le Chêne à Guillotin

chêne à Guillotin Brocéliande
Marque Bretagne

Le chêne à Guillotin et Éon de l’étoile

Un arbre remarquable symbole de protection

Vous serez sûrement étonné devant sa circonférence hors norme et ses branches gigantesques qui lui donnent fière allure… Autrefois appelé Chêne des rues Éon en mémoire d’Éon de l’Étoile, cet arbre remarquable situé à Concoret, est âgé d’environ 1000 ans. Il doit son nom à l’abbé Guillotin, prêtre réfractaire qui trouva refuge dans le creux de son tronc durant la Révolution. Cette version semble venir d’un autre fait de la même époque : Un certain Joachim Masson, lui aussi prêtre réfractaire, se dissimula à l’intérieur du chêne pour échapper à des révolutionnaires. Il ne devra son salut qu’à une toile d’araignée tissée en quelques heures devant l’orifice de l’arbre… Certains y verront sans doute une démonstration de l’existence de forces supérieures… Et vous ?

L’état de santé de ce chêne pédonculé, dont le tronc creux frôle les dix mètres de circonférence, a nécessité la mise en place d’un suivi sanitaire et des mesures de gestion conservatoires (obstruction de l’entrée dans le tronc et promenoir en bois autour de l’arbre) afin de concilier sa survie et le flux touristique qu’il suscite. Des opérations de sauvetage ont également été menées par l’Office National des Forêts pour tenter d’amoindrir les lourdes blessures occasionnées par les intempéries.

Éon de l’Étoile, le Robin des Bois de Brocéliande

Au 12e siècle, le passage de la comète de Halley provoque catastrophes climatiques et période de famine sur tout l’Occident. Notre cher ermite tiendrait donc son nom stellaire de ce phénomène ! Cet étrange personnage, tantôt prophète, tantôt sorcier, était suivi par de nombreux disciples. Jugé plus fou qu’hérétique par l’Église, l’on raconte qu’Éon de l’Étoile et ses compagnons parcouraient le territoire brécilien, pillant les riches demeures de Dieu et les seigneurs pour redistribuer aux affamés et miséreux… Tiens, tiens, cela ne vous rappelle-t-il pas quelqu’un ? La légende rapporte qu’Éon aurait caché deux barriques remplies d’or à l’intérieur du chêne à Guillotin, celles-ci ont visiblement disparues depuis…

Accès

Le site est accessible toute l’année.

Localisation : Commune de Concoret, près du hameau de Crozon.

Télécharger la carte des sites et sentiers légendaires

 

À Faire aux alentours