Théâtre : La puce à l’oreille de Georges Feydeau

Marque Bretagne

Monsieur Chandebise, honorable assureur, homme honnête ayant réussi dans les affaires, amoureux et fidèle dans sa vie privée, n’a pourtant, le soir venu, plus « rien à déclarer » à Madame dans l’intimité. Ce qui ne manque pas de fort l’angoisser, ainsi que Madame.
Camille Chandebise, son cousin et secrétaire, souffre, lui aussi, d’un handicap, (et lequel !) : un trouble du langage. Il n’a que les voyelles à proposer, les consonnes lui font défaut, ce qui rend sa parole inintelligible et – là encore – entrave sérieusement sa vie amoureuse…
Et que dire de Carlos Homénidès de Histangua, aussi jaloux que fougueux , prêt à tirer sur celui qui s’approcherait un peu de son « épousse » … !
Jamais Feydeau n’avait accumulé en un même point autant de pétards et ne les avait allumés aussi vite.
Un véritable feu d’artifice au-dessus d’une fourmilière bouleversée. Le comédien ne sait plus où donner de la tête.
Chaque porte et jusqu’au lit, cache quelque ressort secret. Le moindre geste est un précieux rouage d’horlogerie qui déclenche la comédie .
En un mot tout ce petit monde s’entremêle et le spectateur rit, rit, rit !
Un vaudeville tout en éclats Par la troupe de théâtre Saint Laurent de Concoret. A 20h30.